La saponification, c’est aussi avoir des ratés… Certains sont « rattrapable » d’autre pas.

Tu as mis de l’amour, du temps et de l’espoir dans ton dernier savon. Tu te voyais déjà le découpé, admirer le résultat, le faire mousser sur ta peau…

Oui mais voila, parfois ça marche pas … avant de jeter le tout a la poubelle, voici les principales causes de flop en savonnerie :

Commençons par la trace, cette phase fatidique et essentielle.

La trace c’est franchement toute la difficulté dans la saponification. Alors d’abord on se rassure, c’est normal, c’est tout au art, ça demande de la pratique et des ratés pour la maitrisée.

  • La trace ne se fait pas : c’est souvent un problème de soude, est-ce que j’utilise bien de la soude caustique, est-elle bien dosée. Est-ce que j’ai bien vérifié les températures, attention aux température trop basses. Je n’ai peut-être pas assez mixé, selon les recettes il faut parfois mixé longtemps (30 min) avant d’atteindre la trace.
  • La trace apparaît trop vite : cela peut avoir plusieurs causes, mais dans tous les cas ton savon sera utilisable. Il sera peut-être difficile à coulé, et si tu voulais faire un savon avec des effets ça risque d’être compliquer. Coter démoulage, un pied de biche peut être requis.

La cause d’une trace trop rapide : une température trop élevée, Les ajouts : miel, huiles essentielles, argile, etc.

  • Un déphasage, ou un mélange grumeleux : c’est très probablement le fait d’une température trop élevée, < 50°C .

Les défauts esthétiques. En général, pas d’inquiétude à avoir quand à l’utilisation du savon.

  • Les taches orangées : ces taches sont causées par le rancissements des insaponifiables.

Mauvais séchage (lieu trop humide), des huiles sensibles, attention aux pourcentage d’huile sensible dans les recettes. Ton savon peut alors sentir mauvais.

  • Un dépôt blanc ou gris : il s’agit de « cendre de soude », ce phénomène est du au contact de la soude et de l’air. Pour éviter ce dépôt, garde le savon 48 heures dans le moule, filme ton savon après l’avoir coulé. Si le dépôt te dérange, un petit coup de couteau économe, et hop disparue.
  • Des taches de colorant : cela est du à une mauvaise homogénéisation des colorants, rien de grave. Pour évité ce désagrément, tu peux pré diluer tes colorants dans un peu d’huile, pour éviter les grumeaux.
  • Des craquelures à la surface : c’est un coup de chaud, le mélange huile et soude était trop élevé. En cas de doute un p’tit test pH.
  • Des bulles ou des poches d’air : La pâte était peut être trop épaisse, tu as incorporer de l’air en mixant. Attention à la trace. N’oublie pas de tapoter ton moule après avoir couler la pâte.

Les problèmes de textures.

  • Trop mou : il y a beaucoup de cause possible à un savon trop mou.

Un temps de cure trop rapide, laisser sécher vos savons au moins 4 semaines.

Un problème de dosage, en eau ou un surgraissage trop important ? Laisse sécher ton savon quelques semaines de plus.

  • De l’huile suinte : attention ton savon peut être caustique, fais un test pH, si le pH est de 9 ou 10, pas de problème. Ce phénomène est un déphasage partiel.
  • Cassant, friable : deux possibilités, un déséquilibre eau/soude, ou un manque de mixage.

En cas d’un déséquilibre eau/soude, attention à tes pesée !!

Si tu n’as pas assez mixer, la trace n’était pas atteinte lorsque tu as couler ton savon.

Fais un test pH pour savoir si ton savon est caustique.

  • Un déphasage dans le moule : Le savon est caustique, une trace non atteinte, une recette non suivie, dans tout les cas ton savon est fichu…

Important , en cas de doute, effectue un test pH .

Le pH d’un savon est basique soit 9 ou 10.